ORL Falguière

Nous joindre par téléphone 01.43.35.35.30
Vous êtes ici : Accueil » Examens pratiqués » Auditions et acouphènes

Sensation de baisse d’audition

Vous souffrez d’une sensation de baisse d’audition uni-ou-bilatérale, vous trouvez que votre conjoint parle de moins en moins fort, que les acteurs, de nos jours, articulent de moins en moins, vous percevez des bruits parasites parfois désagréables appelés acouphènes : en première intention, un bilan auditif est à prévoir appelé audiogramme.

L’audiogramme

Cet examen dure une heure . Il étudie la capacité de votre oreille à transmettre les sons à l’aide du tympan et des osselets de l’oreille moyenne et sa capacité à les percevoir par l’intermédiaire de la cochlée. Il comporte de test avec des sons pour l’audition et des tests avec de mots pour la compréhension. A l’issu de cet examen, vous rencontrerez le médecin qui, en fonction de son examen clinique et des résultats de l’audiogramme vous exposera l’état de votre audition et éventuellement proposera des options thérapeutiques ou souhaitera poursuivre les explorations de l’oreille.

Les potentiels évoqués auditifs permettent de connaître le fonctionnement du nerf auditif qui conduit l’information sonore de l’oreille interne au cerveau. Cet examen dure 30 minutes et est indolore. Il enregistre l’activité électrique du nerf auditif par l’intermédiaire d’électrodes placées derrières les oreilles, sur le front et sur le dessus de la tête après stimulation de l’oreille par des sons appelés clics.
Les tests auditifs centraux :
Leur pratique est indiquée lorsque le patient se plaint d’une mauvaise compréhension de la parole qui ne s’explique pas par un déficit auditif notable. Dans ces cas, on étudie la façon dont les voies auditives analysent le message de parole, en faisant répéter soit des chiffres, des mots ou des phrases soit en milieu bruyant soit deux messages différents dans chacune des oreilles. On peut ainsi détecter des anomalies de fonctionnement au niveau des voies auditives dont certaines peuvent bénéficier d’une rééducation orthophonique en milieu spécialisé.

Les acouphènes

Une large place est accordée au sein du Centre d’Explorations Fonctionnelles à la prise en charge des acouphènes. Il s’agit de sonorités, que ce soit des sifflements, des bourdonnements ou tout autre bruit que le patient entend alors qu’il n’y a pas de bruit extérieur. C’est une pathologie très invalidante qui demande tout d’abord une exploration de base de l’audition par la réalisation d’un audiogramme complet et l’évaluation de l’acouphène en fréquence et en intensité.

Depuis quelques années, des avancées thérapeutiques ont été faites. Plusieurs stratégies de prise en charge de l’acouphène chronique sont proposées : médicamenteuse, stimulations électro-acoustiques, par thérapie d’habituation. La prise en charge des acouphènes est réalisée en collaboration avec des audioprothésistes, et des psychologues dans le cadre de l’AERA (Association d’Etude et de Recherche en Acouphénologie).

Les stimulations électriques sont proposées aux patients souffrant d’acouphènes. Les séances sont indolores et durent 30 minutes une fois par semaine. Une dizaine de séances sont le plus souvent nécessaires. Le principe de ce traitement est d’habituer son cerveau à associer un bruit semblable à son acouphène à la stimulation électrique (faible courant électrique délivré par l’intermédiaire d’électrodes placées devant et derrière l’oreille) pour le niveau de gène ressentie diminue.

Les acouphènes

Une large place est accordée au sein du Centre d’Explorations Fonctionnelles à la prise en charge des acouphènes. Il s’agit de sonorités, que ce soit des sifflements, des bourdonnements ou tout autre bruit que le patient entend alors qu’il n’y a pas de bruit extérieur.

C’est une pathologie parfois très invalidante qui demande tout d’abord une exploration de base de l’audition par la réalisation d’un audiogramme complet et l’évaluation de l’acouphène en fréquence et en intensité.

Les examens